sounds of champaign [side-C]

La Face C de Sounds Of Champaign un laboratoire d'envies sonores spontanées et d'expression libre...


Suicide - Ghost Riders (Roir Sessions)














Bon, encore un pied de nez aux soundtracks que j’ai l’habitude de proposer ici, mais désolé, c’est plus fort que moi ! C’est comme un besoin, une pulsion ( non pas de suicide ) mais de Suicide ! Avec une majuscule pour ce groupe de 2 martiens décalés, Martin Rev et Alan Vega. Il s’agit là de mon premier contact avec ce mythique duo. Un concert enregistré au Walker Art Center de Minneapolis en 1981 et édité par le « label » ROIR, à l’origine de nombreuses éditions obscures punko-industrielles … Il m’ont perforé le ciboulot avec leur rock’n’roll synthetico-punk. Déjanté à souhait, leur death-disco’n’ roll est fait pour inciter les autistes à s’éclater enfin une fois pour toutes sur les pistes des dancefloors ! J’espère rester « politiquement » correct en écrivant cela. Quoiqu’il en soit, c’est un chef d’œuvre de décalage ! De quoi passer d’agréables fêtes de fin d’année entre gens de bonne compagnie, de 7 à 77 ans ! Un pur bonheur … Source : cd original.

JOYEUX NOËL ! !

Suicide
Ghost Riders
© 1990 Roir / Dancetaria Dancd 029

a. Rocket U.S.A
b. Dream Baby Dream
c. Rock’N’Roll ( Is Killing My Life )
d. Sweet White Lady
e. Ghost Rider
f. Harlem

Alan Vega : Vocals
Martin Rev : Instruments

Licensed from ROIR ( Reachout International Records Inc. )

Lien dans les commentaires

12 Responses to “Suicide - Ghost Riders (Roir Sessions)”

  1. # Blogger number 06

    hOOp://www.rogepost.com/n/7656750496  

  2. # Blogger lugrumante

    Merci beaucoup encore, number 06!  

  3. # Anonymous Anonyme

    Sorry if it is not the place, but is there any hope to see again posted the lp "Godchild" which is no more online (original version, not remixes).
    Also, ahve you Cortex last album, Pourquoi?
    My best regards from Italy!!!  

  4. # Anonymous ((o))

    :-)

    http://www.buddhaline.net/spip.php?article537  

  5. # Blogger number06

    Salut ((o))

    Article fort intéressant en effet. Il est dangereux de ne pas avoir de motivation et d’objectif personnel. Essence même du « moteur » humain. Non pas qu’il s’agisse d’être ambitieux à vouloir écraser et dépasser ses semblables, mais il est sain d’être motivé par un ou plusieurs objectifs louables et légitimes. La conscience collective subit – au même titre que la conscience individuelle – les avatars et autres travers de notre 21ème siècle naissant. Au sens des valeurs, allez expliquer à quelqu’un qu’il est licencié parce que son entreprise fait des … bénéfices ! Cette perspective de non-avenir partagée par un nombre croissant d’individus n’arrange rien. On parle même déjà d’une génération « sacrifiée » ! C’est pour dire… Il est clair que si nos souvenirs sont ce qu’il y a de mieux, le présent incertain et instable, alors l’avenir dans ces conditions… On n’ose même pas imaginer ! Pour autant, je ne peux pas adhérer à cette non-motivation, car ma réflexion me fait dire qu’elle n’est pas constructive. Hors, cette dernière notion est VITALE, aussi bien à titre individuel que collectif.

    Pour ma part, il y a 2 séries qui m’ont fortement aidé à décrypter ces situations…
    Kung-Fu et… Le Prisonnier !

    Bonjour Chez Vous !  

  6. # Blogger whoops

    Avec un peu de retard voilà ma réaction à ce post de l'un des deux Live ROIR de Suicide. Premièrement permettez moi de réagir à cette intéressante réflexion sur le désir et la motivation par cette phrase de Lacan "l’homme n’a pas d’objet qui se constitue pour son désir sans quelques médiations", je ne l'expliciterais pas plus en détail mais elle résume en partie mon positionnement par rapport à cette absence d'objectif, de motivation...etc En un mot (plutôt deux) "Donnez envie !". C'est un impératif, comme "Suicide" en anglais d'ailleurs et c'est là que j'en viens enfin à ton post number06, parce qu'il me renvoie à ma vie de tout jeune adulte vers le début des années 90. Tu ne le sais peut être pas mais Danceteria était un label Lillois qui avait eu la bonne idée de sortir plusieurs K7 live ROIR en CD et LP. Ils avaient aussi une excellente boutique de disques située pas très loin du Parvis Saint Maurice, à deux pas de la gare de Lille "La boucherie moderne" ça s'appelait, j'y était fourré au moins 3 fois par semaine. Il me reste assez peu des disques achetés là bas à cette époque, à bien y réfléchir d'ailleurs il me reste surtout ces rééditions ROIR que j'écoute encore parfois (à ce propos, je te conseille vivement le Live des Lounge Lizards, peut être le meilleur de la série avec ce Suicide justement)et quelques autres beaucoup trop bruitistes pour que j'y jette à nouveau une oreille.

    whoops  

  7. # Blogger number06

    Salut Whoops,

    Si, je savais bien que "Dancetaria" était du "nord" (Lille). J'ai souvent vu les pubs dans les inrocks de l'époque justement... Quant à moi, ayant vécu à Strasbourg au début des années 90, je profitais de mes quelques voyages sur...Paris pour aller "m'approvisioner" à la boutique Dancetaria de la capitale...Car le "Babouin" de Strasbourg n'existait pas encore. J'ai par contre encore pas mal de vinyls originaux de cette époque, car Dancetaria était aussi distributeur. De mémoire, à moins que je me trompe, les Lounge Lizards, ne serait-ce pas le groupe où a "officié" John Lurie et la "connectique" Jim Jarmush ? Mais je dois faire quelques confusions comme il m'en arrive parfois. En tout cas, si tu le dis, je vais aller y jeter une oreille ! A+  

  8. # Blogger whoops

    Non tu ne te trompe pas number06, il s'agit bien du groupe de John Lurie. J'avais oublié la boutique parisienne de Danceteria, comme je n'y suis jamais allé. Danceteria était aussi un label mais aucune sortie véritablement marquante.

    whoops  

  9. # Blogger armeur H

    Génial ! merci number06 ! et qqu se souvient de la boutique New Rose, autre grand label-distributeur de l'hexagone ?  

  10. # Blogger number 06

    ...oui, armeur h, j'ai également fréquenté cette boutique fut un temps...  

  11. # Anonymous Anonyme

    Merci...  

  12. # Anonymous JD45

    Tout ça me ramène quelques (hum) années en arrière ! La découverte de Suicide à la radio, tard le soir, sur Pogo, la seule émission punk (sur Europe 1, je crois).
    Et la boutique New Rose visitée lors des rares voyages à Paris. Une vraie caverne d'Ali Baba à cette époque où internet n'existait pas.
    Je n'ai pas manqué d'acheter le CD de suicide pour remplacer mon LP usé.
    Merci pour ton blog (si jamais tu reloades l'OST de Bruce Lee, je suis preneur).
    Je vois que mon petit frère 'Armeur H) est passé sur ton blog, comme sur tous ceux de bon goût.  

Enregistrer un commentaire



© 2006 sounds of champaign [side-C] | Blogger Templates by GeckoandFly.
No part of the content or the blog may be reproduced without prior written permission.
Learn how to make money online | First Aid and Health Information at Medical Health